Absolute Software post-mortem (mars 2011)

Les lecteurs de longue date se rappellent peut-être de la société Absolute Software (ABT – TSX). Pendant longtemps, ce titre fut l’un de mes favoris et l’objet de nombreux articles sur ce blogue. Le courriel récent d’un lecteur me demandant mon opinion sur la situation actuelle de la firme de Vancouver m’a fait réaliser que l’heure du ”blogue post-mortem” avait sonné. Car, je dois l’admettre, ce titre fut pour moi un échec total sur le plan boursier…

Absolute Software vend un système de repérage pour ordinateurs portables (laptop). Le principe est le même que les systèmes de repérage de voitures et vise à protéger votre laptop contre le vol. La société a connu un succès remarquable de 2006 à 2008 grâce à des ententes de distribution avec de grandes compagnies comme Dell, Norton et McAfee. Le titre décupla en Bourse passant de 2$ à près de 20$.

C’est à ce moment qu’un génial blogueur décida d’acheter le titre, croyant qu’il avait entre les mains une société au potentiel formidable (le prochain Research In Motion en quelque sorte). Après tout, la société offrait une solution unique dans le domaine florissant de la protection des données personnelles. Mal lui en prit, la forte croissance d’Absolute Software n’a pas seulement ralenti après 2008; elle s’est complètement évaporée ! Le prix de l’action fut aussi partie prenante du processus d’évaporation; il végète maintenant sous les 4$.

Fin 2010, les ventes sont toujours au même niveau qu’en 2007. Et ce, en dépit du fait que la société ait plus que doublé son équipe de vente. L’augmentation des dépenses en salaires combinées à la stagnation des revenus à fortement diminué les free cash flows générés par l’entreprise. Selon moi, leur technologie ne se vend tout simplement plus… La solution d’Absolute a été conçue pour une époque ou les laptops coutaient 2000$ et contenaient toutes les données personnelles de leurs utilisateurs. Cette époque est révolue et l’informatique progresse maintenant rapidement vers les smartphones, les tablettes à 500$ et les données résidant sur des serveurs (cloud computing).

Côté concurrence, Intel a acquis McAfee et compte intégrer des fonctions de sécurité semblables à celles proposées par Absolute directement dans ses processeurs. Avoir Intel comme concurrent est probablement le pire cauchemar de n’importe quelle société techno ! Il n’est donc pas surprenant qu’Absolute tente maintenant de se diversifier dans la gestion de parc informatique. Par contre, la concurrence dans ce secteur est aussi très féroce et les chances de succès d’Absolute comme nouvel arrivant m’apparaissent assez minces.

Ma pire erreur avec ce titre fut d’avoir ignoré les signaux reliés aux problèmes de croissance de la société (présent dès 2008) alors que ma décision d’y investir reposait essentiellement sur un scénario de très forte croissance des revenus. La récession de 2008-2010 est venue embrouiller les cartes, car elle était un bouc-émissaire facile pour expliquer les mauvais résultats et masquait les problèmes internes réels de la société. Morale de l’histoire : payer une forte prime pour des scénarios de croissance hypothétiques est un jeu dangereux. L’équation risque/rendement est beaucoup plus favorable lorsque le potentiel de croissance de l’entreprise n’est pas encore reconnu par le marché.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s